Coups de gueule et étonnements…

Etonnements et solutions…

Danny Ayalon : « Le Synode s’est laissé détourner par une majorité d’anti-israéliens »


Danny Ayalon vice-ministre israélien des affaires étrangères

Vive protestation du vice-ministre des affaires étrangères israélien, ce dimanche 24 Octobre, en réponse à un communiqué du Synode des évêques catholiques orientaux.

A l’annonce du Message final de l’Assemblée spéciale pour le Moyen-Orient , le vice-ministre israélien des affaires étrangères laisse éclater son indignation quant aux tournures de phrases plutôt critiques de l’archevêque en charge de la rédaction du communiqué de presse. Il déclare :

«Nous sommes particulièrement consternés par le langage utilisé par l’archevêque Bustros au cours de sa conférence de presse ».

Il apparaît à la lecture du communiqué final que les propos de l’Eglise ne soient pas non plus des plus mesurés, faisant état d’une situation dramatique en Palestine :

« Nous avons eu conscience de l’impact du conflit israélo-palestinien sur toute la région, surtout sur le peuple palestinien, qui souffre des conséquences de l’occupation israélienne, du manque de liberté de mouvement, du mur de séparation et des barrières militaires, des prisonniers politiques, de la démolition des maisons, de la perturbation de la vie socio-économique et de milliers de réfugiés »

Et appelant à une intervention de la communauté mondiale :

«Les citoyens des pays du Moyen-Orient interpellent la communauté internationale, en particulier l’ONU, pour qu’elle travaille sincèrement à une solution de paix juste et définitive dans la région, et cela par l’application des résolutions du Conseil de sécurité et la prise des mesures juridiques nécessaires pour mettre fin à l’occupation des différents territoires arabes. »

M. Danny Ayalon s’est dit extrêmement choqué face à une telle vision critique de la politique de son pays et des déclarations aussi engagées de l’Eglise romaine.

«Nous exprimons notre déception de voir cet important Synode se transformer en forum d’attaques politiques contre Israël dans la droite ligne de l’histoire de la propagande arabe ».

Il souhaite cependant voir le ton s’adoucir et se refuse à considérer les paroles de Mgr Cyrille Salim Bustros comme la position officielle du Vatican.


J’accepte…


  1. J’accepte la compétition comme base de notre système, même si j’ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l’immense majorité des perdants.
  2. J’accepte d’être humilié ou exploité à condition qu’on me permette à mon tour d’humilier ou d’exploiter quelqu’un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale.
  3. J’accepte l’exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car je considère que la prise en charge de la société a ses limites.
  4. J’accepte de rémunérer les banques pour qu’elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu’elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront à dévaliser les pays pauvres, ce que j’accepte implicitement). J’accepte aussi qu’elles prélèvent une forte commission pour me prêter de l’argent qui n’est autre que celui des autres clients.
  5. J’accepte que l’on congèle et que l’on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s’écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année.
  6. J’accepte qu’il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu’on le fasse lentement en ingérant ou en inhalant des substances toxiques autorisées par les états.
  7. J’accepte que l’on fasse la guerre pour faire régner la paix.
    J’accepte qu’au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. J’accepte donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d’armes et faire tourner l’économie mondiale.
  8. J’accepte l’hégémonie du pétrole dans notre économie, bien qu’il s’agisse d’une énergie coûteuse et polluante, et je suis d’accord pour empêcher toute tentative de substitution s’il s’avérait que l’on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l’énergie, ce qui serait notre perte.
  9. J’accepte que l’on condamne le meurtre de son prochain, sauf si les états décrètent qu’il s’agit d’un ennemi et nous encouragent à le tuer.
  10. J’accepte que l’on divise l’opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l’impression de faire avancer le système. J’accepte d’ailleurs toutes sortes de divisions possibles, pourvu qu’elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux.
  11. J’accepte que le pouvoir de façonner l’opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd’hui aux mains d’affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états, car je suis convaincu du bon usage qu’ils en feront.
  12. J’accepte l’idée que le bonheur se résume au confort, à l’amour, au sexe, et la liberté d’assouvissement de tous les désirs, car c’est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serai malheureux et plus je consommerai: je remplirai mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de notre économie.
  13. J’accepte que la valeur d’une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, qu’on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité, et qu’on l’exclue du système si elle n’est plus assez productive.
  14. J’accepte que l’on paie grassement les joueurs de football ou des acteurs, et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l’éducation et de la santé des générations futures.
  15. J’accepte que l’on mette au banc de la société les personnes âgées dont l’expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l’univers) nous savons que l’expérience ne se partage ni ne se transmet.
  16. J’accepte que l’on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours, pour que je puisse apprécier à quel point notre situation est normale et combien j’ai de la chance de vivre en occident. Je sais qu’entretenir la peur dans nos esprits ne peut être que bénéfique pour nous.
  17. J’accepte que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l’avenir de la vie et de la planète.
  18. J’accepte de consommer de la viande bovine traitée aux hormones sans qu’on me le signale explicitement. J’accepte que la culture des OGM se répande dans le monde entier, permettant ainsi aux trusts de l’agroalimentaire de breveter le vivant, d’engranger des dividendes conséquents et de tenir sous leur joug l’agriculture mondiale.
  19. J’accepte que les banques internationales prêtent de l’argent aux pays souhaitant s’armer et se battre, et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu’il vaut mieux financer les deux bords afin d’être sûr de gagner de l’argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s’ils ne peuvent pas rembourser les emprunts.
  20. J’accepte que les multinationales s’abstiennent d’appliquer les progrès sociaux de l’occident dans les pays défavorisés. Considérant que c’est déjà une embellie de les faire travailler, je préfère qu’on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l’homme et du citoyen, nous n’avons pas le droit de faire de l’ingérence.
  21. J’accepte que les hommes politiques puissent être d’une honnêteté douteuse et parfois même corrompus. Je pense d’ailleurs que c’est normal au vu des fortes pressions qu’ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro doit être de mise.
  22. J’accepte que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l’agroalimentaire vendent dans les pays défavorisés des produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident.
  23. J’accepte que le reste de la planète, c’est-à-dire quatre milliards d’individus, puisse penser différemment à condition qu’il ne vienne pas exprimer ses croyances chez nous, et encore moins de tenter d’expliquer notre Histoire avec ses notions philosophiques primitives.
  24. J’accepte l’idée qu’il n’existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d’une conscience et d’un langage, ce n’est certainement pas pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.
  25. J’accepte de considérer notre passé comme une suite ininterrompue de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques, mais je sais qu’aujourd’hui tout ceci n’existe plus car nous sommes au summum de notre évolution, et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples, comme nous l’entendons sans cesse dans nos discours politiques.
  26. J’accepte sans discuter et je considère comme vérités toutes les théories proposées pour l’explication du mystère de nos origines. Et j’accepte que la nature ait pu mettre des millions d’années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants.
  27. J’accepte la recherche du profit comme but suprême de l’Humanité, et l’accumulation des richesses comme l’accomplissement de la vie humaine.
  28. J’accepte la destruction des forêts, la quasi-disparition des poissons de rivières et de nos océans. J’accepte l’augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d’éléments radioactifs dans la nature. J’accepte l’utilisation de toutes sortes d’additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c’est qu’ils sont utiles et sans danger.
  29. J’accepte la guerre économique sévissant sur la planète, même si je sens qu’elle nous mène vers une catastrophe sans précédent.
  30. J’accepte cette situation, et j’admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l’améliorer.
  31. J’accepte d’être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je ne vaux pas mieux.
  32. ‘accepte de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci, et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. J’accepte même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez.
  33. J’accepte donc, en mon âme et conscience et définitivement, cette triste matrice que vous placez devant mes yeux pour m’empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon bien et pour celui de tous, et je vous en remercie.

Si vous êtes contre, vous pouvez toujours mettre en œuvre les ressources de l’amitié et de l’amour, de la fraternité et de la responsabilité partagée, réfléchir, concevoir, oser et tisser, comme le permet l’Internet… tout retard rapproche du néant.


Clash Twitter entre Pascal Nègre et Maître Eolas. Du lourd !!



Linux Manua… Une solution ?


jeudi 9 avril 2009

10 antidotes anti-Hadopi

Alerte rouge :

Alors que le pays sombre dans une grave crise économique, la priorité de nos gouvernants …. c’est HADOPI :

<!–

–>Répression massive des internautes.

Sans intervention de l’institution judiciaire.

Sans contrôle possible de la CNIL.

Sur la base de dénonciations massives d’officines privées, sans preuves.

300.000 emails d’accusation par mois sans contestation possible.

90.000 lettres recommandées par mois sans contestation possible.

 

30.000 coupures par mois de l’accès à internet, pour une durée de 1 an, avec des possibilités de contestation totalement délirantes.

La présomption d’innocence ne s’applique pas. La charge de la preuve est renversée : c’est à vous de prouver que vous êtes innocent.

Quasi obligation de mettre sur son PC un logiciel (payant) espionnant en temps réel vos communications y compris vos emails.

Adoption du principe du sur-référencement : l’ordre d’apparition des sites Web, sur les moteurs de recherche, sera décidé par l’Etat.

Adoption du principe de filtrage du Web : on va décider pour vous ce que vous pourrez consulter ou non.

Toutes les lignes rouges sont franchies.

Pour vous mettre tout de suite dans l’ambiance, voici 3 chansons qui viennent immédiatement à l’esprit, une ancienne et 2 autres plus récentes :

Rejeté de justesse, par l’Assemblée Nationale le 9 avril 2009, ce texte de loi fera l’objet d’un nouveau vote le 12 mai. Les parlementaires godillots la voteront certainement, cette fois-ci, après avoir reçu les instructions de vote.

Afin de contourner HADOPI et vous préparer à la résistance totale et à la riposte face à ce venin totalitaire, vous trouverez ci-dessous les 10 premiers antidotes.D’autres solutions suivront.

N’hésitez pas à rajouter, en commentaires, vos propres solutions. Je compléterai ainsi régulièrement cet article.

 

 

Antidote n°1 : Ne pas avoir peur

 

HADOPI prévoit, en vitesse de croisière, 10.000 emails d’avertissement par jour.

Sachant qu’au moins 5 millions de français utilisent le P2P régulièrement, vous recevrez donc, en moyenne, un email d’avertissement tous les 500 jours soit tous les ….16 mois.

Sachant que les compteurs HADOPI seront remis à 0 tous les 6 mois, vous pouvez dormir tranquille … PC allumé bien sur.

Sachant qu’HADOPI n’arrivera jamais à identifier quotidiennement 10.000 internautes, afin de leur envoyer un mail ou une lettre, vous pouvez même faire la grasse matinée.

Sachant que la date annoncée d’application de Hadopi est 2011, autant dire 1 siècle en temps Internet, il est donc totalement prématuré de se précipiter, en apnée, vers des solutions sécurisées de protection de la vie privée.

De plus, en 24 mois, de nouvelles solutions techniques de contournement vont bientôt être proposées, avec de beaux boutons en couleurs et des paramétrages toujours plus simples.

Antidote n°2 : Contester systématiquement

 

Votre contestation est nulle car non prévue dans cette « loi ».

Contestez quand même.

Réponses possibles au mail ou à la lettre :

  • Vous n’avez pas Internet,
  • Vous ne comprenez pas leur email,
  • Satan a piraté votre Wifi et Belzébuth et Lucifer habitent vos enfants,
  • Signalez poliment l’erreur : L’IP incriminée dans le mail ne correspond pas à votre n° de Sécurité Sociale,
  • Ce n’est pas votre IP mais celle du voisin (donnez un nom),
  • A cette date là, vous étiez en vacances à l’étranger (insérez des photos, minimum 10 Mo par photo),
  • Adoptez un profil bas : Excusez-vous platement de devoir leur demander de bien vouloir aller se faire foutre,
  • Chuck Norris ne souhaite pas être dérangé,
  • etc ….

Aucun système administratif ne peut faire face à 20.000 contestations par jour : 10.000 x 2 car vous n’oublierez pas de contester par 2 mails séparés:

1 mail pour contester, 1 mail pour confirmer la contestation voire un 3eme pour leur demander s’ils ont bien pris en compte vos mails ou pour relancer, ou pour exiger des excuses … etc.

La prévention c’est important : Contestez même si vous n’avez pas reçu de mails. Essayez d’être aussi cons qu’eux, il y a encore de la marge.

Cerise sur le gâteau : Mettre en copie, par un simple et unique copier coller, les 296 députés pro-Hadopi.

En attendant, la mise en place de la Loi, vous pouvez vous entrainer avec les emails des créateurs de cette loi magnifique :

  • friester@assemblee-nationale.fr
  • flefebvre@assemblee-nationale.fr
  • pgosselin@assemblee-nationale.fr
  • philippegosselin50@orange.fr

(Inutile de les inscrire sur des sites de cul. C’est déjà fait)

Antidote n°3 : Voter
Hadopi, maintenant ou en 2011, est une inacceptable attaque contre nos libertés individuelles et nos vies privées.

Aux prochaines élections et ce jusqu’au retrait de cette «loi» : Votons et catapultons les, loin, très loin, là-bas, sur la Lune.

Inscrivez vos élus fautifs à ce beau voyage : Par courtoisie, envoyez également un email à votre député pour l’informer que vous ne renouvellerez pas son CDD, ainsi que celui de ses collègues, à l’occasion des prochaines élections.

Vous voulez connaître l’attitude de votre député concernant cette loi ?

Restez assis, voici la liste des collabos [Mise à jour du 12/05]. Un rappel de cette liste sera fait avant chaque élection.

Vous aussi, vous pouvez votez : Plan de Résistance

 

 

Antidote n°4 : Le Streaming Vidéo

 

  • Facilité : 5/5
  • Avantage : catalogue important, indétectable
  • Inconvénient : parfois publicité ou restriction de durée
  • Le « must » : installer un câble HDMI entre le PC et la TV. Avec cela, n’oubliez pas de <!—->télécharger d’acheter des cacahouètes.

Les meilleurs sites de streaming :

Liste 1 Liste 2 Liste 3 Liste 4 Liste 5 Liste 6

Cela évolue très vite. Il existe donc un portail qui classe mensuellement les principaux sites de streaming et qui permet d’être au courant des dernières nouveautés : Streamactu.

Bien souvent, ces sites limitent le temps de streaming à 72 minutes pour inciter les accros des séries à passer à l’abonnement payant mais des solutions existent pour outrepasser ces restrictions. Parmi elles, une extension pour Firefox (Illimitux).
Vous pouvez aussi utiliser des débrideurs en ligne Mégavideo-illimité, Mega-Unlimited, MegaStreaming, Rapid8…).

Vous voulez d’autres débrideurs gratuits ? Liste 1 Liste 2

 

Télécharger 1 vidéo en streaming :

  • Méthode 2 : Des applications en ligne (Gazzump, Dirpy,…) permettent, sans rien installer, de transformer une vidéo en streaming en tout ce qu’on veut (MP3, AVI, WMV, WAV, MOV, FLV). Il suffit de taper le nom de sa chanson.
  • Méthode 3 : RealPlayer. En visionnant une vidéo en streaming, cliquez sur « Télécharger cette vidéo ». Les fichiers ainsi obtenu avec l’extension « .FLV » peuvent se lire notamment avec VLC.
Antidote n°5 : La Musique en ligne

 

  • Facilité : 5/5
  • Avantage : Catalogue énorme, indétectable

Si vous avez vraiment besoin du fichier mp3, des méthodes permettent d’enregistrer une musique en streaming en quelques secondes :

 

 

  • Méthode n°1 : Streamy (Windows, Linux) qui a le gros avantage de récupérer tout seul le nom du morceau et de l’album. Et oui, pourquoi se fatiguer ? Ne marche pas avec D****r mais marche très bien avec J**a. Pour l’installation sous Linux, installez au préalable le paquet ffmpeg.
  • Méthode n°2 :TubeMaster++(Windows, Linux, Mac).Tutoriels : Tuto1, Tuto2.
  • Méthode n°3 : En configurant sa carte son + Audacity.
Antidote n°6 : Le Téléchargement Direct
  • Facilité : 4/5
  • Avantage : Catalogue important, méthode imparable

Les sites de téléchargement direct échappent complètement à la surveillance car les adresses IP des internautes qui s’y connectent ne peuvent pas être collectées sans la collaboration des fournisseurs d’accès à Internet. Avec ce type de site, les fichiers sont hébergés sur des serveurs centraux et ne sont pas partagés.

L’adresse IP de l’internaute en train de télécharger n’est pas « visible » par un tiers sur Internet. Seuls les administrateurs du site de téléchargement direct en ont connaissance. Pour y accéder, il faut déposer plainte et perquisitionner. Or tous ces sites sont basés à l’étranger et ne sont pas concernés par la loi française.

Oui, c’est cela aussi la mondialisation. On nous avait pourtant dit qu’il fallait nous y adapter.

Voici les 2 principaux sites de stockage en ligne permettant de faire du téléchargement direct :

RapidShare (Allemagne)        MegaUpload (Chine)

Il en existe des dizaines répartis sur toute la planète. En voici une Méga-liste

Allons droit au but : Mega-films, LibertyLand, … sont des annuaires de films. Il n’y a plus qu’a cliquer pour télécharger. Méga-Films contient 1700 films en français. Ca va aller ?

Parce que si cela n’est pas suffisant : voici une Méga-liste d’autres sites.

Voici les moteurs de recherche qui vont avec et qui vous aideront à trouver des films et des mp3 :

FileFindaDownload any stuffFileonfire

GammaFilesSchufsBuskka

RapidzearchFileTube4megaupload

MegadownloadDdlsearch.free

Astuces en vrac pour MegaUpload et/ou RapidShare:

Télécharger sans limite :>Ici<

Transformer un compte membre en compte Premium : >Ici<

7 outils pratiques : Ici

Il existe une multitude d’extensions Firefox spécialisées. A noter, entre autres :

Extensions spécialisées pour Google Chrome : Ici

3 outils complémentaires : >Ici<

Gérer les files d’attente : >Ici<

Uploadez sur 12 sites de stockage en même temps : Upload Mirrors

Gestionnaire de Téléchargement : Cryptload

L’extension Firefox Universal Uploader permet de charger/télécharger avec une interface, simple, sur vos sites de téléchargements préférés.

Voici les méta-moteurs de recherche de MP3 dont le terrain de jeu est l’intégralité du Web :

 

 

Il y a aussi les Newsgroups qui sont des serveurs ou vous pouvez échanger anonymement et trouver tout ce que vous voulez :

  • Avantage :Rapidité, Choix, Anonymat complet.
  • Inconvénient : Payant par forfait mensuel.
  • Explications  synthétiques sur les Newsgroups : >Ici<
  • Explications complètes de A à Z sur Info du Net
  • Choisissez la meilleure offre : >Ici<
  • Il existe aussi un site français comparatif de tous les newsgroups payants : Usenetforyou
  • Télécharger sur les Newsgroups Usenet avec Giganews : >Ici<

Et pour finir, n’oublions pas les discrets mais néanmoins rapides et efficacesBoards Warez (Wawa Mania et Compagnies)

Antidote n°7 : Le P2P Sécurisé

Vous trouverez sur le lien ci-dessous 3 techniques imparables de Peer to Peer, avec pour chacun d’elle, une sélection d’au moins 2 solutions efficaces :

Antidote n°8 : Masquer votre réelle adresse IP

 

Pour masquer votre identité, pourquoi ne prendriez-vous une adresse IP du Canada, des Seychelles, de Chine, ou d’ailleurs ? Double effet garanti : Non seulement vous êtes hors de portée des erreurs de l’HADOPI mais en plus cela va les faire chier.

C’est simple et légal :

Cyber Résistance : Anonyme en 2 minutes

D’autres utiliseront le Wifi comme technique de dissimulation :

Hadopi et les 100 joies du WIFI

Le Must est de passer ses communications via un serveur VPN à l’étranger :

Vpn . Egalité . Fraternité

5 minutes de paramétrage de son PC suffisent. Une fois réalisée cette opération, il vous suffit de 2 clics de souris pour activer ce type de connexion et rendre ainsi totalement inopérant tout système de surveillance ou de filtrage d’internet.

 

 

 

Antidote n°9 : Neutralisation du logiciel espion

Vous ne souhaitez pas que l’Etat espionne vos communications ?

Néanmoins, mettre sur son PC le logiciel espion d’HADOPI sera quasi obligatoire si vous souhaitez vous disculper en cas d’accusation erronée de HADOPI.

Voici la solution :

VirtualBox (Wikipedia) permet de faire tourner un 2ème système d’exploitation sur son PC. Autrement dit, il créé un second PC virtuel sur votre PC.

Installez VirtualBox (Windows, Mac, Linux) et enfermez y le mouchard d’HADOPI. Celui-ci sera donc bien installé sur votre PC mais il n’enregistrera rien.

Concernant ce fameux logiciel espion obligatoire, la confusion est encore totale : En effet, notre Ministre, Mme Albanel (1ère vidéo) ne connait pas encore vraiment la différence entre logiciels parefeu, espion, antivirus, suite bureautique … etc.
N’hésitez pas à les contacter pour savoir où ils en sont :
Ministère de la culture et de la communication

 

 

3 rue de Valois – 75033 Paris Cedex 01

 

 

Téléphone : + 33 1 40 15 80 00 (7/7 24/24)
Encore plus affligeant :
2ème vidéo : Son remplaçant, Frédéric Mitterrand, lui, ne sait même pas ce que signifie HADOPI.
3ème vidéo : Les députés qui votent cette loi, eux, ne savent même pas ce qu’est le Peer to Peer et le Streaming.
4ème vidéo : Le petit soldat pourfendeur d’Internet, Frédéric Lefebvre, lui, ne sait pas ce que veut dire Web 2.0 qu’il dénigre en permanence.

 

 

Antidote n°10 : Propager massivement ces antidotes

 

Une pub visionnaire et détournée datant de 1998 de Club Internet :

 

« Hadopi restera dans les mémoires, comme cette loi présomptueuse qui aura voulu atteindre l’horizon, rattraper un progrès qui ira toujours plus vite qu’elle« . Un député lucide.


Free fait de la résistance par JDP